Être, Faire ou Avoir

Quel sens donnons nous à notre vie? Comment contribuer à notre épanouissement ? A travers l'Être, le Faire ou l'Avoir ?

Que cherchons-nous tous dans cette vie ?

Nous souhaitons tous être heureux, épanouis, en paix, en bonne santé !

Nous souhaitons éviter le malheur, la souffrance, les angoisses, la maladie, ce qui fondamentalement ramène à la première phrase.

Prenons le temps quelques instants de réfléchir à cela.

Nous souhaitons obtenir un « Etat d’Etre », un sentiment intérieur.

  • Avons-nous besoin de passer par l’Avoir ou le Faire pour Être ?
  • Pouvons-nous accéder directement à un état d’être ?
  • Est-ce que le fait d’avoir ou de faire quelque chose est nécessaire pour Être ?

Les moments de bonheur

Souvenons-nous des moments où nous nous sommes vraiment sentis comblés et heureux, profondément en Paix ?

« Le sourire d’un enfant, la main tendue d’un ami, l’écoute attentive de notre compagnon de vie, la beauté d’un coucher de soleil, le vent frais du matin sur notre visage, la liberté de danser sous la pluie, l’océan à perte de vue, un temps de pause dans notre journée, la contemplation d’une montagne sacrée …

Toutes ces choses qui nous émerveillent et nous procurent un profond sentiment de bien-être ne s’achètent pas. Bien au contraire, elles sont gratuites et inépuisables, elles sont vivantes.

Mont Kailash - Tibet

Discerner avec  sagesse

La société, la publicité nous disent à longueur de journée : achète une nouvelle voiture et tu seras heureux, construit une maison et tu seras en sécurité, mange un dessert au chocolat et tes soucis s’envoleront, travaille plus et tu obtiendras ce que tu veux !

Se rappeler de la différence entre  Être – Faire – Avoir, nous permet de savoir où nous souhaitons mettre notre énergie et comment équilibrer notre vie.
Là où nous mettons notre énergie, là aussi sera notre cœur.

Les pratiques de pleine conscience et la sagesse du Kiko Zen nous apprennent à trouver le bonheur dans notre propre esprit et dans la relation simple avec la Vie.

Le Non-Faire dans notre pratique de Qi Gong

Lao Tseu utilisait souvent l’expression « le sage du non-agir » pour désigner celui qui suit la Voie. Cette notion de Non Agir est reliée à la faculté d’être… dans la présence, sans agitation.

Obtenir la paix à travers une simple respiration ! S’assoir et goûter à la douceur de l’instant… Concentrer notre esprit sur un geste, pas pour « faire » le geste, mais pour « Être cela ».

Parfois le geste, la respiration ralentit au point que mouvement et immobilité se confonde.

« Immobilité dans le mouvement, Mouvement dans l’immobilité »

Les opposés se rejoignent dans la non-dualité et nous retrouvons le sens de l’Unité.

Ceci est la pratique de la sagesse des arts martiaux, du Kiko, du Zen, de la conscience.

Puissions-nous tous trouver la Voie du bonheur !

Partagez

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire