Me Nogushi, pensées sur la vie…

A 19 ans Haruchika Nogushi a écrit ce texte qui reste peut être un des plus beaux qu’il a écrit.

Il est très inspirant pour moi, pour ma pratique personnelle et dans la manière dont je conçoit le qi gong, le Kiko Zen que je transmets.

Bonne lecture,

N’hésitez pas à commenter et à me dire ce que vous ressentez à la lecture de ce texte.

Pensée sur la Vie intégrale

 

 

Moi, je suis.

 

Je suis le Centre de l’Univers.

 

En moi réside la Vie.

 

La Vie n’a ni commencement ni fin.

 

A travers moi, elle s’étend à l’infini, à travers moi, elle se lie à l’éternité.

 

Comme la Vie est absolue et infinie, moi aussi, je suis absolu et infini. Si je me meus, l’Univers se meut. Si l’Univers se meut, moi, je me meus. « Moi » et l’Univers sont Un indivisible, un corps et une pensée.

 

Je suis libre et sans barrière. Je suis détaché de la vie et de la mort. Ainsi en va-t-il, bien entendu, de la vieillesse et de la maladie. Maintenant je réalise la Vie et demeure dans la quiétude infinie et éternelle.

 

Ma conduite dans la vie quotidienne reste imperturbable et inaltérable. Cette conviction est incorruptible et éternellement inattaquable.

 

Oum ! Tout va bien

 

Me Noguchi, 1930   

Partagez

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire