La différence entre étirement et relâchement

Etirement et relâchement :

C’est une erreur assez classique que l’on fait dans certaines pratiques
sportives ou corporelles de confondre l’étirement et le relâchement.

Etirement :

Quand un muscle ou un tendon a été sollicité ou s’est raccourci, cette tension
crée une douleur.

Si l’on tire de
manière trop brusque dans l’autre sens par un étirement court et
intense, le tendon ou le muscle en souffrance risque de réagir et de
se re-contracter.

On tire sur les
fibres du muscle et du tendon dans l’autre sens, sans prendre en
compte le traumatisme et la fragilité du corps

Le relâchement :

Au contraire en venant remettre le muscle et le tendon dans une légère tension et en favorisant un relâchement statique, doux, accompagné de la respiration et de la visualisation ; nous favorisons une détente
globale du corps et de l’esprit en évitant tout nouveau traumatisme.

Cette approche est similaire à ce que l’on retrouve dans le courant yogique des
Asanas (postures) quand ceux-ci sont pratiqués en accord avec la
tradition d’origine.

 

S’accorder des temps de repos :

Pendant et après ces moments d’étirement-relâchement, il est extrêmement important de laisser le corps dans un repos complet et d’accueillir
les sensations de détentes dans le corps.

Ce moment est au moins aussi important que l’étirement lui-même et souvent négligé
dans notre pratique si nous sommes pressés.

Ce temps pour soi est profondément régénérateur et source d’un intense bienfait qui nous encourage à prendre soin de notre corps avec la plus grande douceur.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo avec une variante de l’étirement du corps dans la longueur à inclure dans votre routine du matin


Bon visionnage

Partagez

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire